Sous-vêtements

Les sous-vêtements sont une partie importante et intégrante de la garde-robe. Généralement, seules les personnes sélectionnées sont admises dans cette région. Et très peu de gens l’aiment, si dans ce vêtement on creuse un étranger. Les sous-vêtements ont un long chemin évolutif, la relation de l’humanité avec ce vêtement délicat est loin d’être sans équivoque.

En essayant de mieux couvrir leurs endroits intimes, les gens affichent parfois de l’imagination et de l’ingéniosité, en utilisant de nouveaux matériaux et formes. Les sous-vêtements font l’objet de collectionneurs de chasse, il les gagne et même les tue. Et pour mieux comprendre ce monde de vêtements curieux, il vaut la peine d’en apprendre quelques faits intéressants à ce sujet.

Culottes qui protègent contre l’intimidation.

Dans les séries animées américaines et les films, il y a souvent des scènes d’écoliers d’intimidation sur leurs camarades. Habituellement, le gars le plus fort de la classe humilie le «botaniste» classique, en tirant la culotte entre les fesses et lâchant afin qu’elles blessent péniblement le corps. En anglais, il y avait même une description de la sensation désagréable, le mot «wedgie» a aidé. La blague semble inoffensive, mais il y a des cas où des lâches dans une telle situation ont causé des blessures graves et même tuées. Par exemple, en décembre 2013, Denver St. Clair de 58 ans d’Oklahoma est décédée lors d’un désassemblage ivre avec son fils adopté. Au cours de l’argument, il a manqué d’arguments, et il a décidé de punir son beau-père avec l’aide de wedgie. Les lâches étaient tendues dans le sens littéral aux oreilles même, ce qui entraînait l’étouffement de la personne. La mort du nombre de dignes attribués est clairement difficile. Mais si ces hommes connaissaient l’invention inhabituelle de jumeaux de 8 ans provenant de l’Ohio, l’affaire pourrait ne pas finir si mal. En 2007, Justin et Jared Serovic ont joué à la maison les uns avec les autres. Parmi les autres jeux, il y avait le même wedgie, un joint cette fois-ci. En regardant cela, l’un des adultes a remarqué qu’il serait bon de penser les lâches avec une protection contre ce type d’intimidation. Et l’idée fut bientôt réalisée. Présenté un nouveau modèle de sous-vêtement juste Twins Serovich. Les lâches s’appellent “Rip Away 1000”. Ils ont obtenu du Velcro, qui ont été débloqués en tirant des sous-vêtements, ne leur permettant pas de s’écraser dans la peau. Littéralement le lendemain de la présentation, les garçons se sont réveillés devant les célébrités – ils ont été invités à une émission de télévision différente, et les lâches qu’ils ont inventées sont même apparues dans le nouveau dessin animé: “Nuageux, précipitations possibles: GMO Revenge”.

Sweet-toothers.

Toute entreprise souhaite publier un produit qui exploserait le marché. Les hommes d’affaires de Chicago David Sanderson et Lee Bradley en 1975 ont réussi à le faire avec l’aide d’un produit alimentaire inhabituel – “Sweet Panties”. Ce sous-vêtement était le premier au monde qui pouvait être mangé. Mais les partenaires ont dû travailler dur pour enregistrer un brevet pour leur invention. En conséquence, il a réussi, ce qui s’est transformé en un véritable coup de fouet autour de “Sweet Panties”. Les créateurs de la marque ont gagné des dizaines de milliers de dollars, mais le battage final n’a finalement pas été possible. Les Américains étaient fatigués des lâches, et l’idée a perdu sa fraîcheur. Les créateurs de ce produit affirment que leurs produits sont en demande non seulement en raison du matériel original, mais également du goût. L’un des consommateurs, décrivant l’impression d’utiliser de telles culottes, a déclaré qu’ils ressemblent à un chewing-gum rafraîchissant. Au fil du temps, les lâches se transforment dans la bouche dans une bouillie visqueuse et méchante.

la tenue du temple de Mormon.

Les mormons sont souvent appelés l’un des mouvements religieux les plus scandaleux. Peu d’autres permettent aux croyants d’avoir plusieurs femmes. D’autres égards, les principes mormones concernant la vie intime peuvent être appelés chastes. Cette religion est contre avoir un homme ayant des rapports sexuels avant le mariage. Les mormons critiquent fortement la masturbation. Et pour protéger les croyants d’un tel plaisir pécheur, les gardiens de la morale ont résolu le problème d’une manière originale. Pour les Mormons, un sous-vêtement spécial d’un modèle unique a été développé. Les croyants sont invités à porter un T-shirt blanc et les culottes familiales de la même couleur.En même temps, il existe un symbole religieux sur chaque sujet. Vous pouvez acheter de tels vêtements dans des magasins spéciaux pour les croyants ou sur des sites Internet de mormons. L’apparition d’une telle lingerie du temple a été l’objet de blagues sur le politicien Mitt Romney. Lui, en tant que Mormon, a rencontré Barack Obama lors des élections présidentielles aux États-Unis en 2012. Politique représentée dans de nombreuses caricatures avec les mêmes sous-vêtements mormons traditionnels. Peut-être, ce non-sens était l’une des raisons de la défaite de Romney dans la course à la présidence.

Chaîne pour enfants.

Les string sont des sous-vêtements sexy, son adaptation pour les enfants peut devenir un scandale pour le fabricant. C’est donc avec l’entreprise “Abercrombie & Fitch”. Elle ne s’habitue pas à être à l’honneur. Par exemple, en 2002, la société a outragé le public avec ses T-shirts avec des caricatures d’Asiatiques avec les inscriptions: “Wong Brothers Laundry: Two Wongs rendra White White”. Mais le scandale le plus grandiose a éclaté après l’apparition sur le marché des cordes pour les adolescents. Ils étaient accompagnés d’inscriptions ambiguës “Eye candy”, qui se traduit par “Pleased the eye”. Dans une autre version, le slogan était “Wink Wink”. En anglais, ils veulent dire un clin d’oeil. Le fabricant a été immédiatement bombardé de plaintes par des Américains indignés. Ils ont exigé d’arrêter la sortie de ces cordes, mais la société “Abercrombie & Fitch” a décidé de ne pas se lancer sur le public. Et le scandale a toujours été la meilleure publicité. Le fabricant a déclaré que ces sous-vêtements étaient créés pour les filles, de sorte qu’ils avaient l’air vraiment gentils et insouciants. Toute spéculation sur le sujet de la participation au sexe devrait être laissée à la conscience des consommateurs. Et ces string étaient vraiment très populaires parmi les filles et les adolescents. Certes, leurs parents n’étaient pas satisfaits de ce que leurs enfants portaient, déclarant un boycott de ces produits.

Les mémoires masculins sont un outil d’analystes boursiers.

Lorsque les crises économiques viennent à notre vie, nous abandonnons les achats coûteux, les biens de luxe et les biens qui ne sont pas de première nécessité. Les consommateurs doivent bien resserrer leurs ceintures. Et bien que la demande de machines à café avancées ou de voitures Ferrari diminue, elle reste stable pour certains produits. Parmi les articles “pour tous les temps”, on trouve des culottes pour hommes. L’économiste Alan Greenspan, ancien président du Conseil des gouverneurs du système de la Réserve fédérale des États-Unis, relate directement les fluctuations du marché des sous-vêtements masculins sur les marchés financiers. L’effondrement des ventes de lâches témoigne non plus de la crise, mais d’une véritable catastrophe dans l’économie. Si les gens refusent une chose aussi simple, les faits sont vraiment mauvais. Le dernier effondrement économique important s’est produit en 2008. Depuis lors, l’économie mondiale ne s’est pas remise des conséquences. Les experts disent que même au début de la crise, les ventes mondiales de sous-vêtements masculins ont diminué de 2,3%. Cela est arrivé pour la première fois depuis de nombreuses années. Et la reprise de l’économie mondiale a déjà amélioré les ventes de maillots de bain et de shorts. En 2011, les indicateurs ont progressé de 6,4%, ce qui, en termes absolus, s’est élevé à 200 millions de dollars.

Glamour en prison.

En Occident, dans les prisons, les prisonniers ont la possibilité d’acquérir des compétences professionnelles supplémentaires. En prison, vous pouvez apprendre la menuiserie, devenir cuisinier ou électricien, un coupe-vêtements ou un maçon. Et ne pensez pas que, dans ces endroits difficiles, il n’y a que des choses grossières et primordiales. Dans les années 1990, les prisonniers d’une des prisons américaines ont été chargés d’une commande pour la production de sous-vêtements féminins pour la célèbre société “Victoria’s Secret”. Et cette offre a été élaborée de façon qualitative et à temps. Beaucoup de femmes américaines de la mode étalaient en sous-vêtements exquis, sans se douter même qu’elle était cousue par des mains tatouées de criminels grossiers. Mais la situation avec les sous-vêtements des plus prisonniers, notée dans le système des établissements correctionnels en Amérique, n’est pas si glamour. La qualité de “Victoria’s Secret” ne doit être rêvée que.Par exemple, en 2011, une commission spéciale a visité la prison de Taylorville, dans l’Illinois. On a constaté que les prisonniers recevaient des sous-vêtements sales pour l’utiliser! Mais les prisons anglaises à cet égard sont beaucoup mieux. Même lorsque la célèbre prison de Londres, Brixton, était surpeuplée, les prisonniers recevaient encore deux paires de sous-vêtements propres par semaine.

Lingerie pour les fans de libérer des gaz.

Les gens souffrent parfois de flatulences. C’est le nom de la caractéristique du corps humain qu’il est incontrôlable de libérer des gaz accumulés dans l’intestin. Il s’agit d’un phénomène physiologique plutôt désagréable auquel les sous-vêtements spéciaux tentent de se battre. Il est produit par la société britannique “Shreddies”. La gamme comprend des variantes masculines et féminines. Leur caractéristique principale est la capacité de masquer les odeurs désagréables qui sortent de l’intestin. Le fabricant prétend qu’il a réussi à neutraliser les gaz à l’aide d’un matériau spécial “Zorflex”. Le premier tel linge a été recommandé aux personnes ayant des violations évidentes du tube digestif. Mais les propriétés magiques des biens attirés par lui et de nombreux consommateurs ordinaires. Il s’avère qu’un tel matériau “Zorflex” est recherché non seulement dans la fabrication de la lessive, mais aussi pour la préparation des pansements, d’autres articles médicaux. Ce tissu a également été utilisé dans les forces armées. Ainsi, l’armée britannique confère à ses employés des sous-vêtements spéciaux sur la base de “Zorflex”. Il s’avère que de tels shorts peuvent être portés pendant des mois. Un matériau spécial protège contre l’irritation de la peau et le développement de maladies infectieuses. C’est l’armée qui a aidé à donner naissance au nom du fabricant. En Angleterre, les sous-vêtements en coton ordinaires, grâce à une formation physique et de forage constante, se transforment rapidement en chiffons. Le mot “shred” est traduit par “chiffon” ou “rabat”.

Les bas rouges aident la science.

Parmi d’autres anomalies dans le corps humain, on trouve parfois la cécité des couleurs. Cette interruption du travail de vision a été ouverte par le chimiste anglais John Dalton en 1790. C’est en son honneur que le phénomène a eu son nom. En outre, la découverte d’une telle déviation dans le travail de la vue s’est révélée inhabituelle. Le scientifique lui-même est né dans la famille Quaker. Ces personnes ont vénéré l’enseignement religieux, et le mouvement est né en Angleterre au milieu du XVIIe siècle. Les quakers préféraient s’habiller de manière extrêmement conservatrice. Dans leur garde-robe, il y avait des choses sombres et strictes, sans fioritures et ornements. Une fois que Dalton a frappé ses premiers parents en donnant à sa mère l’anniversaire d’une paire de bas rouge vif. Un énorme scandale s’est produit. John a longtemps assuré sa mère qu’il avait fait l’achat, sans remarquer la vraie couleur de la chose. Il lui semblait que les bas étaient neutres bleu foncé, et son frère avait également affirmé qu’il avait vu cette couleur. Cet incident a fait que Dalton pensait que toutes les personnes ne voyaient pas la même couleur. Le scientifique lui-même a expliqué ce phénomène par la présence d’une teinte bleue aux yeux d’un certain liquide. Dalton a demandé à ses collègues d’étudier ses globes oculaires après la mort pour tester leur théorie. Et les techniciens de laboratoire l’ont vraiment fait, mais n’ont rien trouvé d’étrange. Seulement 150 ans plus tard, les physiologistes de Cambridge ont isolé l’ADN des yeux des scientifiques et ont découvert un étrange gène de mutation.

Dommage aux sous-vêtements synthétiques.

Au début des années 1990, un groupe de scientifiques de l’Université du Caire a mené une étude curieuse. Ils s’intéressaient à la façon dont le matériau de la sous-vêtement des hommes influe sur la production du sperme par le corps. Les expériences ont été menées sur des chiens. Les hommes étaient divisés en trois groupes. Dans le premier, les animaux étaient accompagnés de pantalons, dans le second ils ont été mis sur des vêtements en coton, et dans le troisième, les participants ont obtenu des culottes synthétiques. Les scientifiques ont spécialement ramassé une telle taille de lin que cela ne gênait pas le mouvement des chiens, et l’air circulait librement. Ceci est important, avec la condition que le tissu synthétique soit pratiquement “ne pas respirer”. Cette expérience a duré trois ans. Tout le temps, les chercheurs ont soigneusement surveillé la modification de la quantité de sperme et de sa qualité, ainsi que l’état général des sujets expérimentaux.Deux ans plus tard, il est apparu clairement que les chiens des deux premiers groupes n’avaient aucun problème de santé. Mais ces chiens qui portaient «synthétique», ont commencé à produire moins de spermatozoïdes. Certains individus ont développé des pathologies avec la formation de ce fluide, et la santé générale s’est détériorée. Après cela, les scientifiques ont décidé de mettre les chiens du deuxième et du troisième groupe dans des conditions égales, les décapant et continuant leurs observations pour une autre année. Il s’est avéré que la plupart des participants au troisième groupe avaient une sécrétion normale de sperme. Mais les deux hommes ont encore des perturbations mineures dans le fonctionnement de l’organisme. Les scientifiques n’ont pas été en mesure de savoir exactement pourquoi les tissus synthétiques affectent tellement la production de sperme. Selon une théorie, la cause est des charges d’électricité statiques, qui sont formées lorsque le matériau synthétique frotte contre la surface de la peau ou de la laine.

De seconde main pour les pervers.

Les vêtements sous-vêtements à toute personne semblent être intimes, et la pensée de le porter à l’extérieur de quelqu’un d’autre est fou. Mais sur notre planète, il y a des pays qui ne sont pas tellement dégoûtés. Dans certains pays en développement, par exemple, au Zimbabwe, les sous-vêtements importés ont été importés pendant des années. Je dois dire que ces vêtements étaient très populaires. Qualitative d’autre part n’était simplement pas une alternative. Cette entreprise a atteint des proportions telles qu’en décembre 2011, les autorités du pays ont été forcées même d’interdire le commerce de ces biens, compte tenu de leur caractère antihygiène. Certes, les sous-vêtements d’occasion peuvent également être achetés dans les pays développés. Mais là, la popularité n’est pas due au fait que de nouveaux produits de ce type ne peuvent être trouvés en principe. Au Japon dans les années 1990, les distributeurs automatiques de vente de culottes d’occasion étaient très populaires. La publicité a déclaré que ce sont les écolières qui portaient plus de linge plus tôt. Seuls les efforts des autorités ont permis d’arrêter les relations entre les produits et les finances des hommes et pervertis avides. Les distributeurs automatiques ont été supprimés sous prétexte que la vente de linge pourrait être considérée comme un commerce d’antiquités. Et pour la vente de produits d’occasion, les hommes d’affaires n’avaient pas la permission. Mais les Japonais affirment que de telles machines peuvent encore être trouvées dans des endroits isolés et bas. Les fans de cette seconde main piquante, bien sûr, savent où regarder. Des scandales avec la vente de vêtements étaient portés en Amérique. Ainsi, un résident de la Caroline du Sud, Christine Vetter, a même été arrêté pour avoir vendu et transmis sa lingerie personnelle. Lui, ainsi que des préservatifs et des tampons utilisés, une femme a suggéré d’utiliser un site adulte.

Add a Comment