Psychologie de la grossesse

Les premiers moments de la grossesse sont associés au délice des deux parents, qu’ils auront bientôt un bébé, comment ils l’aimeront et comment il leur plaira. Cependant, quand la première vague de sentiments de joie passe, une femme commence à surmonter des sentiments très différents. Elle commence à penser différentes pensées dans sa tête, et la femme commence à se retirer et à se soucier de différentes choses.

Une femme tout d’abord commence à s’inquiéter pour la raison qu’elle ne peut plus effectuer à la maison les fonctions qu’elle faisait autrefois. Elle s’inquiète de ce que la grossesse la rendait maladroite et maladroite et elle ne puisse plus faire quelque chose à la maison au pair ou aussi activement qu’elle l’habitude de travailler.

Le corps d’une femme pendant la grossesse ne peut pas être contrôlé et vit sa propre vie, alors qu’il pourrait changer le poids de son corps et sa forme à tout moment. Dans de tels moments, quand il commence à paraître que le corps et l’estomac commencent à vous défigurer, il faut penser qu’il existe une autre vie à l’intérieur de vous. Vous devez vous rappeler qu’une femme enceinte a toujours été et sera la plus attrayante quand elle s’attend à un enfant.

Vous devriez être fier du fait que vous avez une autre vie en vous, que vous portez votre bébé et qu’il vous attend pas moins que vous. Vous pouvez déjà communiquer avec lui, parler et veiller à ce qu’il vous entende et reconnaisse la voix native de la mère. Il ne se souvient plus de ces moments, mais pendant la grossesse, la mère et l’enfant sont les plus proches les uns des autres.

Le point suivant qui inquiète toutes les femmes enceintes est que pour toute la période de grossesse et la première fois après la naissance d’un enfant, il sort pratiquement de la vie publique et se plonge dans ses soins. En ce moment, il cesse d’être un participant à la vie publique et perd sa position sociale.

Une femme commence à craindre qu’elle ne puisse plus revenir travailler plus tard, car elle a perdu tant de temps qu’elle ne peut plus répondre aux besoins de l’employeur en tant que bon spécialiste. Cela n’a pas non plus besoin de s’inquiéter, car après la grossesse et l’accouchement, vous pouvez percevoir complètement le monde qui vous entoure, vous pouvez regarder votre travail d’une manière nouvelle.

La naissance d’un enfant aura un impact spécial sur les femmes qui travaillent dans un domaine où une communication constante avec les gens est nécessaire. Après tout, alors elle pourra regarder les problèmes des gens différemment et les comprendre beaucoup mieux, elle se rapprochera rapidement des gens, car elle deviendra plus ouverte à la communication et aux contacts.

Naturellement, chaque femme enceinte a peur pour l’enfant. Parfois, une femme a peur de faire des mouvements inutiles dans la peur de nuire à son enfant. Plus la date de naissance de l’enfant devient proche, plus il craint qu’une femme ne puisse se comporter correctement lorsqu’un nouveau-né est amené à elle.

Ou quoi faire avec le bébé, s’il pleure, parce qu’il ne peut pas dire ce qu’il veut, et la femme ne sait pas ce qui lui est nécessaire. Dans de tels cas, il vous suffit de vous retrouver une profession qui détournera les pensées désagréables et l’anxiété constante.

Vous pouvez faire de la broderie ou du tricot, vous pouvez commencer à préparer une dot pour votre enfant et le faire de vos propres mains. Vous pouvez commencer les courses pour obtenir tout ce dont vous avez besoin pour votre futur bébé. Beaucoup, bien sûr, pensent que l’achat de choses à l’avance pour un enfant est un mauvais présage.

Si vous croyez en un tel signe, recherchez le temps et parlez avec votre mère ou avez déjà donné naissance à votre petite amie, demandez ce dont vous avez besoin avant tout pour le bébé, avec le mari inventer la liste complète des choses nécessaires et donner au mari une commande afin qu’il a acquis toutes ces choses lorsque l’enfant est né.

Dans vos peurs et soucis, réflexions constantes sur le futur enfant, n’oubliez pas votre propre mari, qui est à côté de vous.Vous pouvez penser qu’il ne prend aucune part dans votre situation, qu’il est froid pour vous, ne vous sentez pas comme vous.

Pendant la grossesse, une femme devient irritable et peut se jeter dans des personnes proches pour diverses bagatelles. Ceci est dû à des changements hormonaux dans le corps de la femme, qui s’adapte au nouveau poste.

En plus du sentiment de refroidissement de la part de son mari, la femme ressent et craint qu’elle ne lui semble plus attrayante, que son attitude envers elle a changé. Peut-être même un fort ressentiment contre votre propre mari. Il faut se rappeler que pour un homme, la grossesse du conjoint est également un stress très fort.

Il est également surmonté par diverses peurs et doutes quant à savoir s’il peut être un bon père, à se comporter correctement à la naissance. Il ferme aussi ses pensées tous les jours. Ce problème doit être résolu conjointement.

Bien sûr, vous pouvez expliquer à votre mari vos propres sentiments parce qu’une nouvelle vie croît en vous, mais vous comprenez, il ne peut pas le comprendre, mais il saurera que c’est un sentiment incroyable et que vous respecterez encore plus et que vous le rapportez vous avec une plus grande tendresse.

Au lieu d’être agacé à n’importe quelle occasion, il vaut mieux s’asseoir à côté de votre mari et lui parler de ce qui vous dérange, ce que vous n’aimez pas de son comportement. Sur la peur des parents échoués, ils doivent aussi parler ensemble: vous devez savoir ce que chacun de vous craint.

Tout d’abord, vous devez supporter votre mari, car les hommes sont plus faibles que les femmes quand il s’agit de choses incompréhensibles pour eux. Les hommes deviennent des enfants parce qu’ils ne savent pas comment résoudre un problème qu’ils ne comprennent même pas.

Vous-même, vous verrez combien votre relation change après avoir partagé vos craintes et vos sentiments, et tout le temps restant avant la naissance d’un enfant, vous ressentirez toujours une épaule et un amour marrant et la caresse de votre mari.

Le principal est que la grossesse se terminera par la naissance de votre bébé, que vous adorerez, et toutes les adversités disparaîtront, et toutes les expériences et les peurs seront oubliées.

Add a Comment