Néphroptose

La néphroptose

est un état pathologique, selon lequel le rein a une mobilité, augmentée par rapport à la norme. La partie féminine de la population est légèrement plus vulnérable à la néphroptose.

La néphroptose se produit dans plus de cas sur le côté droit. La néphroptose peut se développer après une perte de poids sévère, après la grossesse et l’accouchement.

L’apparition du développement de la néphroptose se caractérise par la présence de douleurs traçantes et douloureuses chez le patient, qui disparaissent dans la position du patient, mais à mesure que la maladie se développe, la douleur s’intensifie et n’est souvent pas éliminée en position horizontale.

La néphroptose est associée à une mobilité accrue du rein.

Si on parle de la norme, le rein peut se déplacer verticalement de un à deux centimètres. L’état de néphroptose est associé à une situation où le rein peut passer de la région lombaire au bassin ou à l’abdomen. Parfois, après le déplacement, le rein retourne à sa place, parfois cela n’arrive pas.

La perte de poids nette est un facteur dans le développement de la néphroptose.

C’est en effet ainsi. La néphroptose peut se développer en raison de la perte de poids sévère, par exemple, en raison d’une maladie infectieuse. Cependant, une perte de poids nette n’est pas le seul facteur dans le développement de la néphroptose, qui comprend également ce qui suit. Les traumatismes dans l’abdomen et la région lombaire peuvent entraîner des dommages aux ligaments, ce qui permet de localiser le rein dans un lieu strictement établi. À la suite d’un traumatisme, un hématome proche peut se produire. Ce dernier est capable de “pousser” le rein avec l’endroit habituellement pour elle – la néphroptose se développe. La grossesse et l’accouchement peuvent entraîner le développement de la néphroptose. Cette situation est due au fait que la paroi abdominale pendant la grossesse est affaiblie.

La néphroptose est dangereuse.

Ce n’est pas tout à fait vrai. En fait, les conséquences possibles de la néphroptose sont plus dangereuses. Cependant, on devrait comprendre ce que la néphroptose peut conduire. Le fait est que les artères et les nerfs conviennent à tous les reins du corps humain. L’urètre laisse le rein. Tous les vaisseaux du rein sont larges et courts, donc à la suite de changements dans la position du rein – son déplacement – ces vaisseaux se rétrécissent et s’étirent. Les processus de constriction et d’étirement des vaisseaux conduisent à une détérioration de l’apport sanguin au tissu rénal, et peuvent également contribuer à la courbure de l’urètre. Ce dernier conduit à un retard dans l’urine dans le rein, c’est-à-dire que l’écoulement normal d’urine est interrompu, ce qui conduit souvent à une inflammation du tissu rénal, c’est-à-dire à la pyélonéphrite.

Le début du développement de la néphroptose se caractérise par une douleur douloureuse.

Les douleurs abdominales et dentaires sont localisées dans la région lombaire. Ils sont associés à un déplacement permanent du rein: pour le début de la maladie, il est courant de déplacer le rein d’un endroit normal de quatre à six centimètres vers le bas lorsque la personne est en position debout. Dès que le patient est en position horizontale, le rein revient à l’endroit habituel.

Il convient de noter que le patient atteint de néphroptose au stade initial de la maladie est concerné par la douleur (qui tire et se fatigue) seulement lorsqu’il est dans une position verticale, c’est-à-dire qu’il se tient; lorsque le patient se couche (et le rein revient dans la région lombaire), la douleur passe.

Le développement de la néphroptose est associé à un déplacement de plus en plus important du rein.

Le rein déplacé peut même se sentir dans la zone du nombril si le patient a un physique maigre. Lorsqu’une personne est en position horizontale, le rein n’est pas toujours capable de retourner dans la région lombaire. Peut-être son retour par les efforts du patient (à la main). Douleur dans la ptose de progression amplifiée (surtout si la personne donne l’exercice du corps. La douleur peut être localisée autour de l’abdomen, ils disparaissent, si le patient est en position horizontale, retourne le rein dans la région lombaire.

rénale à ptose peut changer même un petit bassin .

Si la maladie atteint le déplacement du rein dans le petit bassin, le patient n’a plus la possibilité de renvoyer le rein dans la région lombaire. Cette étape de la néphroptose se caractérise par une augmentation encore plus grande des douleurs que le patient a constamment (d’intensité variable) – la douleur ne recule pas dans la position du patient couché. La douleur est retournée et fortement augmentée avec un effort physique, en conséquence duquel le sang peut apparaître dans l’urine du patient. Cette étape de la néphroptose dans la plupart des cas conduit au développement de complications, comme la pyélonéphrite, l’hypertension artérielle néphrogène, l’hydronéphrose.

La néphroptose est une maladie facilement diagnostiquée.

Après examen du patient et familiarisation avec ses plaintes, le spécialiste ordonne au patient de faire une analyse de l’urine et du sang, ainsi que l’examen ultrasonore des organes de la cavité abdominale. L’urographie intraveineuse est souvent utilisée. Sur la base des données de ces études, le médecin confirme le diagnostic de néphroptose.

La néphroptose est traitée de manière conservatrice.

Seulement dans les cas de stade précoce de la néphroptose, lorsque cette maladie n’a pas encore conduit au développement de complications. Les méthodes conservatrices comprennent l’utilisation d’un bandage spécial porté par les patients du matin à la nuit, effectuant un complexe spécial d’exercices physiques pour les patients. Le but de ces exercices est de renforcer les muscles abdominaux. Si le facteur de développement de la néphroptose est une forte perte de poids pour le patient, une quantité suffisante de nourriture est nécessaire. Ce dernier vise à garantir que le patient puisse atteindre le même poids.

La néphroptose est traitée chirurgicalement.

Ce traitement est nécessaire dans le cas des stades tardifs de la maladie. Le rein dans ces cas est localisé dans le petit bassin. Elle ne peut pas revenir à la région lombaire seule. Dans ce cas, le patient reçoit une opération – néphropexy. L’essence de la néphropexie est la suivante: le rein revient dans son lieu habituel et est renforcé là-bas.

Au fonctionnement même du patient, la néphroptose est préparée pour environ quatorze jours. Cette formation comprend en particulier un traitement anti-inflammatoire. Son objectif est d’éviter un risque possible d’infection pendant l’opération.

La préparation préopératoire comprend également les mesures suivantes: quelques jours avant l’opération programmée (habituellement deux à trois jours), le patient est traité avec néphroptose en position horizontale avec la jambe du lit élevée de vingt centimètres – en fait, avec les jambes levées, le patient sera dans les premiers jours après l’opération.

La période postopératoire dans le cas de la néphropexie est associée à l’obligation de respecter le repos au lit pendant deux semaines (les premiers jours dans la position avec le pied élevé du lit). La durée du respect du repos au lit repose sur la nécessité de réparer le rein dans son lit.

Le traitement chirurgical de cette maladie est également nécessaire si les complications suivantes de la néphroptose se développent. Cette altération de l’activité vitale du patient en raison de la douleur permanente intense, du développement de la pyélonéphrite chronique chez le patient, de la détection du sang dans l’urine, de la présence d’une hypertension artérielle persistante et d’une forte diminution de la fonctionnalité du rein qui a diminué.

La néphroptose peut être évitée.

Tout d’abord, cela s’applique aux femmes récemment enceintes. Ils doivent vraiment accorder une attention particulière à leur santé. Il est recommandé d’effectuer des exercices physiques légers. Surtout ces exercices devraient viser à renforcer les muscles de la presse abdominale.

Affecte tout le monde: si soudainement après une perte de poids soudaine ou un traumatisme abdominal (ce qui peut être un accident vasculaire cérébral), il y a des douleurs dans la région lombaire dans la position verticale du corps, qui ont la capacité de disparaître miraculeusement dans la position horizontale du corps, alors leur disparition ne doit pas être considérée comme un miracle .Il est nécessaire d’aborder dans ce cas l’urologiste, afin d’éviter le développement de la néphroptose à son stade précoce. Après tout, nous sommes responsables de notre santé.

Add a Comment