Les sectes les plus dangereuses

La secte s’appelle un groupe religieux qui, pour une raison quelconque, est séparé du courant dominant. La signification de ce mot est actuellement négative. Cet effet est apparu en raison de cas fréquents d’influence négative des sectes sur la personne.

Il existe de nombreux cas où les gens, saturés d’enseignements religieux, ont donné aux organisations tout ce qu’ils avaient – appartements, voitures. Les familles s’effondrent, les crimes sont commis. Les gens ont peur des sectes, les considérant comme des organisations terribles. Mais parmi eux, il y en a plusieurs, avec leur activité gagnée dans la renommée mondiale.

Les sectes les plus dangereuses

Temple des Nations.

Cette secte est originaire de la Guyane. Il a été organisé par le prédicateur Jim Jones, qui a privé ses membres de toute liberté. Leur subordination à la tête de l’organisation a atteint des menaces, des insultes et des coups constamment menacés. La secte a vu le jour dans les années 50, au début, elle comprenait un petit nombre de représentants des minorités nationales et raciales, des toxicomanes, des prostituées, des sans-abris. En 1974, les membres de l’organisation ont créé dans la jungle du Guyana leur établissement, appelé Johnstown, nommé d’après leur chef. Là, il a poursuivi son activité. Des témoins oculaires se rappellent que les sermons de Jones étaient d’une connotation politique. Une fois, il a même menacé le drapeau américain qui pendait dans la salle: «Attendez, la nation des racistes, des fanatiques, des impérialistes et des Kuklusklans! Bientôt, l’heure du compte-rendu viendra pour toutes les atrocités commises par vous. J’ai une Bible entre mes mains, voyez-vous? Depuis près de deux mille ans, elle détourne les gens du vrai travail et les empêche de combattre l’injustice. Je le jette sur le sol et crache dessus! “. Dans un seul établissement, Jones a essayé de construire le socialisme avec des éléments de la coopérative. Dans ses documents officiels, la commune s’appelait le «Temple des Nations« Coopérative agricole et médicale ». Tous les matins, pour le réveil des orateurs, on entendait l’hymne national de l’URSS, et l’une des rues portait le nom de Lénine. Le 18 novembre 1978, il y a eu une tragédie. Environ 1 000 membres de la secte, citoyens américains, se sont suicidés. Des informations fiables sur les causes de l’incident n’ont jamais été publiées. Selon certaines hypothèses, lors de la fermeture de la commune, tous ses membres ont utilisé du cyanure de potassium. Mais dans les années 90, il y avait des publications selon lesquelles c’était un massacre organisé par les services spéciaux d’Amérique. Les autorités n’aimaient pas les activités du groupement politique, qui critiquaient avec zèle les États-Unis. En outre, les colons étaient en contact étroit avec Moscou, se préparant même à déménager en URSS. Depuis 1979, la secte a été reconnue comme destructive et officiellement interdite en Amérique. Les conséquences de la tragédie ont été une diminution significative de la réputation et de divers cultes religieux et de leur intérêt.

Les sectes les plus dangereuses

Aum Shinrikyo.

En 1987, Seko Asahara a créé son organisation non religieuse au Japon. La secte a gagné la renommée mondiale en 1995, lorsque ses membres ont commis une attaque de gaz à Sarin dans le métro de Tokyo. Alors 12 personnes sont mortes. Au départ, Aum Shinrikyo était une association de gens tranquilles, intéressés par le yoga et la méditation. Cependant, Asahara a décidé de changer radicalement l’image de son organisation. Le club d’élite est devenu disponible pour de grandes masses. Une campagne publicitaire approfondie a été réalisée, qui a réclamé de nombreux cas de guérison avec l’aide de techniques de yoga, améliorant l’état physique et l’intelligence. Dans les rituels, les hallucinogènes étaient souvent utilisés. Incapables d’entrer dans la grande politique, les dirigeants de la secte ont déclaré une guerre non officielle contre le pays et ses institutions civiles. Bien que l’enseignement d’Aum Shinrikyo soit basé sur des textes bouddhistes, leur interprétation est fortement déformée. En 1995, la section a fait plusieurs actes de terrorisme et de meurtres. Le plus célèbre d’entre eux était l’attaque sur le métro de Tokyo. Shoko Asahara a été arrêté, le procès a duré jusqu’en 2004. Le chef de la secte a été condamné à mort. La secte a changé son nom en Aleph, en supprimant les motifs agressifs de ses doctrines. Dans de nombreux pays, les activités d’Aum Shinrikyo sont interdites, et l’organisation elle-même est considérée comme terroriste. Gates of Paradise.

La secte a été créée en 1975 aux États-Unis par Marshall Appletel et Bonnie Nattles. La renommée est venue à l’organisation après que Applewyte ait pu persuader 39 de ses partisans de se suicider en 1997, alors que la Terre rencontrerait inévitablement la comète de Gale-Bopp. Le leader a promis à ses adhérents qu’ils pourraient quitter leurs corps terrestres et ensuite faire un voyage sur un vaisseau spatial. En préparation de cet acte, les membres de la secte portaient des capots et des gants afin de se protéger autant que possible des pensées pécheresses. Dans la secte, des milliers de règles ont été établies, beaucoup de temps a été consacré à l’étude de la Bible. Parfois, les gens ne pouvaient communiquer là-bas qu’avec l’aide de l’écriture. La famille devait être oubliée une fois pour toutes. Chaque personne dans la secte avait un observateur, et chacun à son tour était obligé de surveiller quelqu’un. Avec le développement d’Internet, même un site de secte avec le nom “Paradise Gate” est apparu. Dans le processus de préparation au suicide en masse, les membres du groupe purifiaient rituellement leurs corps, consommaient constamment du jus de citron. La secte croit que le suicide en masse de ses membres conduirait à la vulgarisation d’Internet. Après tout, de nombreux croyants travaillaient comme concepteurs de sites Web. Le 26 mars 1997 au ranch de Santa Fe, près de San Diego, a trouvé les corps de 39 personnes mortes. Tous étaient également habillés – chemises noires, pantalons noirs et chaussures noires. 18 hommes et 21 femmes sont décédés avec l’aide de phénobarbital mélangé à une gelée de fruits et à un pudding. Les gens mortels ont été conduits avec de la vodka. Après cela, ils ont également tiré des sacs en plastique sur leurs têtes, dans l’espoir d’étouffer dans leur sommeil. Avant la mort, les «moines» couvraient soigneusement le visage et le haut du corps avec un voile carré de pourpre.

Les sectes les plus dangereuses

famille Manson.

En 1967, Charlie Manson, qui a eu beaucoup d’infractions, a rencontré Mary Branner. C’est elle qui est devenue le premier membre de sa secte «Famille». La carrière du musicien à Manson n’a pas fonctionné, mais Scientology l’a intéressé. Charlie et Mary ont commencé à voyager en Californie, impliquant de plus en plus de nouveaux membres dans leur secte. Les «enfants» étaient ceux que la société a jetés à la poubelle, ainsi que le chef de famille. Tout le monde a eu un nouveau nom et de nouveaux frères et sœurs. La famille a vécu une vie libre – les gens ont pris de la drogue, se sont engagés dans le sexe en groupe. Bientôt, Charlie, sur la base de sa propre interprétation du «White Album», les Beatles ont déclaré la guerre entre la race noir et blanc. Il l’appela Helter Skelter. La guerre était de dégager la terre, ouvrant le chemin de Charlie au pouvoir sur le monde entier. 8 août 1969 Charlie a décidé d’attaquer la maison du producteur de musique, qui a rejeté sa musique. Le leader voulait montrer à ses partisans comment tuer. Les victimes étaient des personnes innocentes, y compris la femme enceinte du réalisateur Roman Polanski. L’abattage sanglant a continué le lendemain dans une autre maison. Après l’arrestation de Manson, les membres de son groupe ont continué à commettre des meurtres et des attaques. Lui-même a été condamné à mort, remplacé plus tard par la réclusion à perpétuité. Bien que beaucoup considèrent Manson comme un fou et un maniaque, il y a ceux qui le croient. Il y a même un site Internet sur Internet pour soutenir le criminel. Toutes ses demandes de libération anticipée ont été rejetées. Manson apprécie l’attention du public – il donne souvent des interviews, ses chansons ont commencé à jouer des groupes de rock avant-gardistes. L’étoile Marilyn Manson a pris son pseudonyme en l’honneur du chef de famille sanglant de la famille.

Les sectes les plus dangereuses

Adventistes du septième jour.

L’Église adventiste est apparue dès 1844 aux États-Unis. Dans les livres de référence religieux, cette organisation est définie comme une secte de descendance américaine, adjacente aux baptistes et en accordant une attention particulière à l’Ancien Testament. Il a été fondé par un agriculteur très ordinaire, William Miller, qui a servi de prêtre baptiste. Dans son étude approfondie de la Bible, il est arrivé à la conclusion que la fin du monde arrivera bientôt. En 1818, Miller a déterminé l’année de la mort du monde entier. Cela devait se faire selon ses calculs en 1843.Ne confondez pas l’ancêtre de la secte et les paroles du Christ que personne ne peut connaître avec précision le jour et l’heure de sa seconde venue. Les termes de la fin du monde à la fin ont été constamment transférés, en conséquence, les étudiants de Miller ont essayé de ne plus mentionner les dates exactes. Au cœur de la doctrine des adventistes, se trouve la Sainte Écriture et l’observation des commandements du Décalogue. Ici, ils croient en l’esprit de prophétie et dans le rôle spécial du sabbat, ce même septième jour. En Russie, les premières colonies adventistes apparurent en 1886 avec des colons allemands. En 1993, une tragédie s’est produite dans la ville de Waco au Texas. L’un des adventistes, le chef de David’s Branch, David Koresh, a organisé un acte de suicide en masse. La secte croyait aussi à la fin du monde. Cette fois, la prophétie doit se concrétiser. Le messie échoué a décidé de traduire ses prédictions, en prenant avec lui et son troupeau. Koresh a fait sauter son temple, une centaine de personnes mortes ont été retrouvées sous les ruines, dont 25 enfants.

Les sectes les plus dangereuses

La secte de Bhagavan Sri Rajneesh.

Rajneesh, mieux connu sous le nom d’Osho, a traité avec mépris l’humanité sans le cacher. Le gourou nouvellement haché, avec un cynisme spécial, exposait tout ce qui le bougeait: la convoitise, la cupidité, la vanité et le désir de pouvoir. Le culte Rajneesh n’a rien à voir avec les nouvelles formations pseudo-hindoues. Cette secte est une création d’auteur absolument créée dans l’esprit du mouvement “New Age”. Après avoir obtenu son diplôme de l’université en 1957, Rajneesh a enseigné la philosophie jusqu’en 1966. À la fin, il a décidé de quitter les œuvres et a commencé à prêcher son propre enseignement. Il comprenait en elle-même de manière incroyable des pièces de tantrisme, du jainisme, du taoïsme, du soufisme, du bouddhisme zen, du nietzschéanisme, de la psychanalyse et des thérapies psycho-spirituelles. Les enseignements de Krishna et Gurdjieff. Dans les traditions mystiques, Osho a décidé de ne pas se consacrer, de changer tout à sa manière et de s’adapter à ses besoins. En conséquence, la loi principale de la religion Osho dit: “Aimez Dieu et faites ce que vous voulez”. Rajneesh n’a pas préconisé l’abnégation, il est au contraire connu comme un gour du sexe. Osho croit que nous devons absolument satisfaire tous nos désirs, en négligeant les normes et les traditions. Les adhérents du culte ont souvent été injectés dans l’état de nirvana avec l’aide de drogues. Les croyants ont perdu leur volonté. Pratiques destructrices des zombies. Le mouvement a reçu un statut international, un intérêt particulier pour cela est survenu aux États-Unis. C’est là que, en 1981, Osho déménagea. En 1984, la secte comprenait environ 350 000 personnes avec un âge moyen de 34 ans. Les centres de méditation d’Osho se trouvent dans 22 pays, dont la Russie. En 1984, Rajneesh a été accusé d’empoisonner des centaines de personnes à Dallas avec l’aide de la bactérie Salmonella. Après la déportation du pays, Osho n’a pas pu trouver un havre depuis longtemps, car de nombreux pays l’ont empêché d’entrer. Ordre du Temple du Soleil.

Cette secte a été fondée en 1984 par les néo-nazis, le belge Luke Jure. L’enseignement du Temple du Soleil prend son origine à partir de l’ordre mystique des Templiers Chevaliers et de certaines branches du Rosicrucianisme. La théorie est impliquée dans le mysticisme, l’alchimie, l’astrologie, le yoga et la Kabbale. Le théoricien était Michel Tabachnik. Il a proclamé que notre Terre est au bord d’une apocalypse. Mais la mort elle-même n’existe pas du tout. C’est juste une illusion, après quoi il y aura certainement un renouveau. Dans l’Ordre, tous n’ont pas été acceptés, mais seulement les plus riches et les plus instruits. Les membres de la secte ont dû faire des contributions au caissier et ont déplacé leur vanité. Les organisateurs se sont secretement engagés dans la fraude financière et même dans le commerce des armes. En 1993-1994, il y a eu plusieurs cas de meurtres rituels et de suicides par des membres de la secte. Le 5 octobre 1994, 48 membres de la secte ont été brûlés tout de suite. Mais le cas le plus notoire a eu lieu le 22 décembre 1995. Alors, non loin de Grenoble, dans les Alpes françaises, 16 adeptes se brûlèrent sur le bord de la forêt. Parmi eux, il y avait trois enfants. Certaines des victimes ont déjà été abattues dans la tête. Il s’est avéré que de nombreux membres de la secte ont refusé de se suicider, alors les dirigeants de la secte les ont tués par la force.Cela a forcé les autorités à enquêter plus en profondeur sur l’affaire. Mais, malgré les arrestations de dirigeants et de leurs biens, les auto-immolations rituelles se sont poursuivies.

Les sectes les plus dangereuses

“L’Église du Corps du Christ” ou “La Parole de la Vie”.

En Russie, cette secte a reçu de nombreux noms: “L’Église du Christ”, “L’Église de l’Alliance”, “La Chapelle du Calvaire”, “L’Arbre de la Vie”, “L’Église chrétienne russe”. Selon son enseignement, chaque chrétien doit réussir et prospérer dans la vie terrestre. C’est la base du salut subséquent. Après tout, Dieu, comme croient ces croyants, ne peut tout simplement pas nier ceux dont la foi a une base matérielle solide. L’organisation possède de nombreuses cellules qui se soutiennent, échangent des pasteurs. Chaque adoration s’accompagne de la glorification du Christ. En même temps, les croyants répètent monotonement pour la musique simple les mots «je vous chante, Christ». Les adeptes de la secte préfèrent être dans l’isolement de l’information. Après tout, selon l’enseignement de la presse, la télévision et la radio sont des outils démoniaques. Beaucoup de croyants quittent leurs familles, car on leur apprend que quelqu’un qui n’accepte pas les enseignements est un instrument entre Satan. Les adhérents sont obligés de déduire la dîme de leurs revenus pour le maintien de la communauté locale et son leadership. Dans ce cas, l’argent est souvent collecté pour répondre aux besoins actuels. Les gens sont pris pour collecter des messes, tandis que des séances de guérison sont organisées. Souvent, le site des sermons devient même des stades, et l’action rappelle la performance des psychiques ou des guérisseurs. Dans la secte, il est d’usage d’abandonner les médicaments traditionnels, ce qui entraîne parfois la mort de personnes fanatiquement croyantes.

Les sectes les plus dangereuses

Raelians.

En 1973, le Français Claude Vorión, journaliste et conducteur de course, aurait rencontré des étrangers. Ceux-ci pendant 6 jours l’ont emmené dans son navire, où ils ont dit la vérité sur l’origine de l’humanité. Un des extraterrestres s’appelait Elohim, dieu. Il a déclaré que la vie sur cette planète est venue grâce à une vie extraordinaire avec l’aide du clonage et du génie génétique. Claude a été libéré, après avoir reçu le nom de Rael, un “preneur”. Il a immédiatement décidé d’organiser un mouvement international de partisans. Son activité et le don de la persuasion ont aidé à gagner rapidement quelques centaines d’adhérents. Raël promet la vie éternelle aux croyants, dont le secret est connu. Les gens croient qu’ils sont issus d’étrangers qui ont installé la Terre il y a 25 mille ans. Voriyon lui-même a également noté la prédication de la liberté sexuelle. Grâce à Internet, il y a déjà plus de 55 000 personnes provenant de 84 pays sur Terre aujourd’hui. Les convertis signent un contrat qui dit qu’après leur décès, ils doivent en retirer un morceau de crâne. Grâce à cette résurrection du «troisième œil», il aura lieu. Maintenant, le mouvement a son siège à Genève, et près de Montréal, toute une ville est construite, dédiée aux OVNIS. Les Raëliens soutiennent fermement les projets de clonage. En 2003, un des adeptes a même déclaré qu’elle était un clone. Les scientifiques ont nié cette déclaration. Dans son roman “Opportunity of the Island”, Michelle Welbeck a décrit l’activité des Raëliens.

Les sectes les plus dangereuses

Ho-no-Khan.

Le nom de cette secte japonaise neobuddistskoy se traduit par “l’enseignement de la fleur”. Il a été fondé en 1987 par Hugen Fukunaga. Les adeptes croyaient qu’il possède le pouvoir magique et sait comment lire le futur et le passé des gens à leurs pieds. Au moment de son apogée, la secte comprenait environ 30 000 personnes. Les dirigeants de l’organisation, se couvrant de slogans religieux, se livraient à une extorsion de routine. Les personnes ont été diagnostiquées avec un cancer ou d’autres maladies mortelles. Ensuite, avec l’aide de séances de nettoyage coûteuses, les «malades» ont été guéries. En 2000, Fukunaga a démissionné en tant que professeur. Les autorités fondées sur 31 déclarations ont constaté que le prédicateur a gagné plus d’un million de dollars. Sur le verdict, le tribunal a versé plus de 3 millions de dollars aux victimes de ses activités. Cependant, l’organisation a continué ses activités, maintenant sous le nom de Yorokobi Kazzuku no Va.

Add a Comment