Les routes les plus dangereuses

Les routes sont devenues une partie intégrante de nos vies, ce qui nous permet de voyager confortablement d’un point à l’autre. Aujourd’hui, il est même difficile d’imaginer ce qu’ils étaient comme dans l’antiquité? Pendant ce temps, les archéologues disent que ce sont des traverses de chêne et de frêne, sur lesquelles reposent des plateaux. C’est exactement ce que ressemblait la plus ancienne route du monde. L’humanité a rapidement réalisé l’avantage de créer un tel réseau, d’ici le premier siècle, il existait dans toute l’Europe et en Asie.

Depuis le XVI siècle en France, un département spécial pour la construction de routes et de ponts a commencé à fonctionner. La fin du XVIII siècle a été marquée par l’utilisation d’empilages sur la surface de la route. Des pierres sous forme de cônes ont été placées côte à côte sur le sol ou le sol. Les routes de ce type se sont révélées fortes et durables.

Cependant, le réseau routier s’est développé si rapidement qu’un nouveau type de couverture était nécessaire. Ils devinrent l’asphalte, qui apparurent pour la première fois sur les trottoirs du pont royal à Paris dans les années 30 du XIX siècle. Aujourd’hui, dans le monde existe déjà environ 25 millions de kilomètres de routes. Seulement malgré la couverture classique déjà, certains d’entre eux sont très dangereux. Les conducteurs ont même peur d’y aller. Nous dirons ci-dessous les routes les plus dangereuses du monde.

Les routes les plus dangereuses

Karakorum Highway (Pakistan – Chine).

La gloire de cette route est basée sur le fait qu’elle est la plus haute montagne du monde. Il n’est pas surprenant que cela implique un danger accru. La route passe entre le Kashgar chinois et l’Islamabad pakistanais. Sa longueur totale est de 1300 kilomètres. La route a commencé à être construite en 1966, sa route a coïncidé avec la partie de la Great Silk Road. Pour la construction de routes dans des appareils complexes, il a fallu 21 ans. Dans le même temps, le coût des travaux s’élève à 3 milliards de dollars. Sur le chantier, environ 25 000 travailleurs et ingénieurs ont été impliqués, et mille personnes ont été tuées. Voyager le long de la route de Karakoram est plein d’un certain nombre de dangers. Tout d’abord, il convient de noter le site, qui se trouve dans les états de Jamm et Cachemire. Ils ont été une pierre d’achoppement entre l’Inde et le Pakistan pendant 60 ans, alors ils tirent souvent. Il convient de noter qu’il n’y a pratiquement pas de surface de route sur l’autoroute. Sur 10 kilomètres de la route, une moyenne d’environ 30 à 40 mètres de la partie asphaltée. Les conducteurs devraient également avoir peur des blocages de pierre dans les passes et les avalanches.

Les routes les plus dangereuses

La route de Hurghada – Louxor (Egypte).

Luxor est connu comme l’un des sites touristiques les plus populaires d’un pays ancien. Ici, depuis la station de Hurghada, il y a une route de 280 kilomètres. Les bus avec touristes passent cette distance en 4-5 heures. Il est étonnant que l’autoroute soit considérée comme dangereuse. Après tout, il y a une surface de route assez lisse, mais il n’y a pas de trous profonds et de nids de poule. Néanmoins, les accidents impliquant des autobus touristiques se produisent régulièrement. Les principaux coupables sont les conducteurs égyptiens – ils violent constamment les règles de la route et ne font pas attention au marquage. Sur la route, il y a souvent des bandits, donc même la nuit, les conducteurs préfèrent ne pas inclure de lumières. La sécurité n’ajoute guère. La route est très attentive aux terroristes. Ainsi, en 1997, les islamistes ont tué 62 touristes d’Allemagne.

Les routes les plus dangereuses

Canning Stock Route (Australie).

L’Australie est un continent peu peuplé, moins vivant que dans l’Antarctique. Il n’est pas étonnant que les routes sont très fréquentées. Parmi ceux-ci se trouve la route des stocks de cannes, qui s’étend du nord à l’est à travers le désert de sable moyen. La longueur de la route est de 1 850 kilomètres, elle a été construite en 1906 pour la distillation du bétail. En effet, au début du siècle dernier, les éleveurs du nord du pays ont saisi le monopole de l’accès à la viande pour les mines d’or. Pour créer une compétition, les autorités ont décidé de construire une route sur laquelle des agriculteurs de l’est du pays pourraient déplacer le bétail à la vente. La construction a pris 4 ans, la tâche la plus difficile en même temps était l’équipement des puits sur toute la route.Aujourd’hui, l’autoroute n’est plus à la demande à des fins initiales, et les touristes sont principalement des touristes. Tout le voyage dure environ 3 semaines. Besoin préliminaire de stocker du carburant et des provisions, car il y aura peu d’endroits où vous pourrez remplir les fournitures. Pour obtenir de l’aide, il faut s’adresser aux aborigènes. Voyager sur une route déserte à travers la nature peut apporter des surprises.

Les routes les plus dangereuses

Dalton Highway (États-Unis).

Cette piste est la plus populaire dans plusieurs catégories. Tout d’abord, il convient de mentionner que c’est le plus isolé. Sur l’autoroute à 667 kilomètres, il n’y a que trois villages d’une population totale de 60 personnes. Aussi cette route est la plus recouverte de neige. Après tout, c’est en Alaska, où la neige peut tomber même en été. La couverture routière de la route en hiver est entièrement couverte de neige. La route traverse le pipeline Trans-Alaska, traverse le cercle polaire et entre dans le territoire du pergélisol. Tous les guides de voyage et les sites touristiques soulignent que la route Dalton est très dangereuse et difficile. Certaines entreprises de location de voitures interdisent même expressément de voyager sur cette route, même dans les contrats de location. Et ceux qui décident toujours de rouler sur la route, vous ne devriez vous attendre qu’à une couverture partiellement asphalte, principalement du sol. De plus, il y a beaucoup de descentes escarpées et d’ascensions.

Les routes les plus dangereuses

Trollstigen (Norvège).

Tout guide décent de la Norvège mentionne cette route. C’est l’une des pistes qui possède même son propre site internet sur Internet. La route est considérée comme l’une des plus “fabuleuses”. Même son nom se traduit par “échelle des trolls”. Il traverse la montagne “Kolpak Troll”, au-delà de l’abri “Trolley Hut”, il y a même une “Eglise des Trolls” en route. Pour construire cette fabuleuse route commencée à la fin du XIX siècle, cependant, des conditions météorologiques difficiles et un terrain montagneux ont entraîné le travail jusqu’en 1936. Et a ouvert cette serpentine de montagne avec 11 charnières abruptes, personnellement le roi de Norvège Haakon VII, qui a donné le nom de la route. En hiver, il ne sera pas possible de conduire là-bas – la piste est fermée, il est préférable de planifier un voyage pour le printemps ou l’été. Et ce sera mieux si le pilote est un pilote expérimenté. Après tout, dans certains endroits, la largeur de la route est de seulement 3,3 mètres, ce qui rend les manœuvres extrêmement difficiles.

Les routes les plus dangereuses

Tuktoyaktuk Road (Canada).

Il est déjà courant pour les résidents du village canadien de Tuktoiak et de la ville de Yuvik que la route entre eux n’existe que pendant la saison froide. Le fait est que, pendant l’hiver, le fleuve Mackenzie gèle, ce qui constitue le chemin pour Tuktoyaktuk. C’est le plus glacial du monde: l’épaisseur de la glace est d’environ 2 mètres. Le village de Tuktoiak lui-même est la colonie la plus septentrionale du pays, située au-delà du cercle polaire arctique. Il est curieux que Tuktoyaktuk Road soit une route assez officielle, de sorte que les services spéciaux suivent son état. Ils donnent la permission de commencer l’exploitation de la route. Pour cela, les mesures de l’épaisseur de la couverture de glace sont constamment effectuées. À la fin de la saison de la route, ce service prend une décision sur la fin de la circulation. Néanmoins, malgré le contrôle constant des autorités, des accidents se produisent ici. Les conducteurs sont confrontés à de nombreux dangers. Il peut s’agir de tempêtes de neige polaires, ainsi que de fissures dans les glaces et les dérives de neige.

Les routes les plus dangereuses

Col de Turini (France).

Cette route dangereuse se trouve dans les Alpes françaises, il n’est pas accidentellement appelé l’un des plus expérimentés au monde. Il est situé à une altitude de 1500 mètres et s’étend sur 30 kilomètres. Sur la route il y a 34 tours, et il n’y a pratiquement pas de longs segments droits. La partie sinueuse de cette autoroute fait partie du rassemblement de Monte-Carlo. Jusqu’en 2002, il y avait aussi une «Nuit de couteaux longs». Lorsque le début des races sombres a commencé, la lumière du phare a coupé l’obscurité dans les montagnes. Les coureurs expérimentés sur les voitures de sport traversent la route en 10 minutes, mais les conducteurs ordinaires passent environ cette heure.Après tout, les voitures conduisent lentement l’autoroute l’une après l’autre, car dans certaines sections, la largeur est de seulement 3,3 mètres. Le dépassement ici est assez rare – d’un côté de la route sont des falaises abruptes, et de l’autre – l’abîme. Dans le même temps, il pleut souvent, ce qui rend l’asphalte très glissante. En conséquence, il y a des accidents et des départs de la route.

Les routes les plus dangereuses

Stelvio Pass (Italie).

Cette route est considérée comme l’une des plus méandres du monde. La «reine des zigzags» se trouve à une altitude de 2500 mètres. Et l’a pavé en 1820-1825, alors qu’il fallait relier la Lombardie au reste de l’Italie. Jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale, la route a également joué le rôle de frontière entre l’Autriche-Hongrie et l’Italie. La route de montagne s’élève au col de Prato, qui est à une altitude de 2757 mètres. Pour arriver ici, vous devez surmonter 48 broches et 60 virages abrupts. Et c’est en dépit du fait que la route elle-même glisse littéralement entre les falaises abruptes et un précipice. Aujourd’hui, le trajet par l’autoroute est ouvert seulement de juillet à septembre. Mais en hiver, il y a un autre transport: les traîneaux sportifs. Mais même dans un été calme, le voyage peut devenir très nerveux. Après tout, à la manière du conducteur, il peut y avoir un nuage, ou il y aura une pluie glacée qui fera de l’asphalte un rouleau glissant.

Les routes les plus dangereuses

Guoliang Road (Chine).

Les Chinois disent que cette route ne pardonne pas les erreurs. Néanmoins, les touristes arrivent constamment ici. Encore 40 ans de la piste n’existaient pas du tout. Les malheureux habitants du village de Golian ont été obligés de se rendre au monde extérieur dans un escalier en pierre risqué. Mais en 1972, les sections locales ont décidé de changer la situation. Ils ont commencé à traverser la montagne eux-mêmes. Les travaux ont duré 5 ans, le tunnel de 1200 mètres a été ouvert le 1er mai 1977. Sur cette route étroite, même pas deux voitures partent, alors ils font généralement du vélo. Le danger est représenté par les fenêtres, qui pour l’illumination sont coupées pendant la route. Il y a des cas où des voitures ont volé dans les falaises par eux. Donc, les personnes atteintes de claustrophobie à conduire sur cette route ne sont pas recommandées.

Les routes les plus dangereuses

North Yungas Road (Bolivie).

Le surnom même de cette route – “The Road of Death”, semble assez éloquent. L’autoroute se trouve dans les montagnes de la province bolivienne de Yungas, reliant la capitale au nord du pays. Et son surnom est lié à l’incident qui s’est produit ici en 1999. Ensuite, une voiture avec huit touristes d’Israël est tombée dans l’abîme. Et en 1983, l’accident le plus terrible s’est produit dans l’histoire du pays. Ensuite, le bus, qui comptait plus de 100 personnes, tomba dans un canyon abrupt. Jusqu’à présent, chaque année sur la route, 200 à 300 personnes meurent, alors que des dizaines de voitures sont déchirées dans les ravins. Ici, des accidents sont les plus fréquemment rencontrés lors de collisions frontales. La largeur de la chaussée tout au long de la route ne dépasse pas 3,5 mètres. Il y a des zones où il n’y a pas de places pour deux voitures. Même dans les endroits plus larges, cela arrive presque au-dessus du précipice. La situation routière la plus compliquée est aggravée par le fait que des glissements de terrain et des brouillards denses sont constamment rencontrés ici. Lorsque la saison des pluies commence en Bolivie, la piste devient un véritable marais. Il arrive aussi que certaines parties de l’eau soient complètement lavées.

Add a Comment