Les plus préhistoriques habitants de la mer

Aujourd’hui, de nombreuses créatures sinistres vivent dans les océans – ce sont des requins – des cannibales, des calmars énormes et des poissons de haute mer mystérieux. Mais encore, les créatures trouvées dans les profondeurs de l’eau dans leurs paramètres ne sont jamais proches de ces créatures géantes qui vivaient dans les mers du passé.

Puis il était possible de rencontrer d’énormes lézards de la mer, des monstres-requins et même des baleines-tueuses dangereuses. Si aujourd’hui la vie marine nous est présentée principalement comme source de nourriture, alors la personne devenait alors la nourriture. Nous dirons ci-dessous les 10 plus terribles monstres qui vivaient dans les océans à la préhistoire.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Megalodon.

Cette créature, évidemment, est la plus célèbre de la liste. Le nom même de celui-ci se traduit par “grosse dent”. Beaucoup auront du mal à imaginer un requin fossile de la taille d’un autobus scolaire. Des sources scientifiquement populaires, comme la chaîne Discovery, aident à l’aide de technologies informatiques pour relancer le monstre. Le requin avait 22 mètres de long et pesait environ 50 tonnes. C’était l’un des plus grands prédateurs de la vie de la Terre. La force de morsure par mètre carré était de 30 tonnes. Bien qu’il semble qu’une telle créature ait vécu à l’époque des dinosaures, les mégalodons vivaient sur la planète il y a 25-1,5 millions d’années. Par conséquent, les requins géants ont manqué les derniers dinosaures pendant environ 40 millions d’années. Soit dit en passant, il est tout à fait possible que les mégalodons réussissent à rencontrer les premiers ancêtres des personnes. Les mégalodons vivaient dans des océans chauds, chassaient des baleines. Mais après le début de la période glaciaire dans le Pliocène, les courants, la température de l’océan, ont changé. Dans les nouvelles conditions, les prédateurs géants ne peuvent plus exister. Aujourd’hui, leurs parents les plus proches sont des requins blancs.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Lioprovrodon.

Ces animaux étaient des pliosaurs typiques, des représentants de la période Jurassique. Ils ont été décrits pour la première fois sur la base de la seule dent trouvée en France en 1873. À la fin du même siècle, un squelette a été trouvé. C’étaient des créatures longues de 6 à 25 mètres, avec une grande tête étroite. Les scientifiques pensent qu’il pourrait atteindre une longueur de 4 mètres! D’énormes dents atteignaient un demi-mètre. La créature flottait à l’aide d’énormes nageoires, s’élevant à la surface au-delà de l’air. La plongée pourrait pendant longtemps et profondément. Les scientifiques basés sur les restes ont modelé le corps du lyoprevrodon. Il s’est avéré qu’il n’était pas si rapide, combien est très flexible. Le habitant de la mer a fait des secousses rapides, attaquant les proies. Il ne fait aucun doute que les lyoprévoyes étaient vivipares – de telles tailles ne leur permettaient même pas de ramper à terre pour pondre des œufs.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Basilosaurus.

Malgré son apparence inhabituelle, cette créature n’est pas du tout un reptile. C’est une baleine, et en aucun cas la plus terrible de notre liste. Les basilicuries sont des ancêtres prédateurs des baleines actuelles. En longueur, ils ont atteint 21 mètres et ont vécu sur la planète il y a 45 à 36 millions d’années. À cette époque, les basilosaures habitaient toutes les mers chaudes de la planète, étant l’un des plus grands prédateurs. La baleine est en réalité plus comme un serpent géant, car elle avait un corps long et sinueux. Les victimes étaient de grandes créatures, y compris la pré-travail. Aujourd’hui, seul un fantasme de se baigner dans l’océan, où vit la créature de l’alligator-serpent-baleine, peut longtemps tuer l’intérêt pour les procédures de l’eau. Les données physiques des basilosaures indiquent qu’elles ont été privées des capacités cognitives des baleines modernes. Ils n’ont pas eu d’écholocalisation, pratiquement pas submergés à de grandes profondeurs. Ils n’avaient même pas de compétences sociales, les baleines étaient célibataires. En conséquence, le monstre était assez primitif et ne pouvait pas poursuivre sa victime, si elle était choisie sur terre. Scorpion de mer.

Le nom de cette créature ne semble pas trop effrayant. Pendant ce temps, c’était l’un des plus grands arthropodes de tous les temps. Les racoscorpions vivaient il y a 460-250 millions d’années, atteignant une longueur de 2,5 mètres. Seulement leur griffe avait un demi-mètre de longueur. À cette époque, le niveau d’oxygène dans l’atmosphère était plus élevé, ce qui était le motif de l’apparition de cafards géants, de scorpions.Scorpion était encore un habitant marin, bien que beaucoup de ses parents aient commencé à se développer et à sécher des terres. Ces créatures sont mortes avant les dinosaures, maintenant elles ne sont pas claires même si elles étaient vraiment toxiques. Cependant, la structure de leur queue ressemble à la structure de la même partie du corps dans les scorpions, ce qui permet d’assumer la fonction d’attaque de la queue.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Ces animaux appartiennent aux dinosaures d’ornithorynques. Ils vivaient aux confins de l’eau et de la terre. Mayazavry pourrait sauter dans l’eau, fuir les prédateurs. En longueur, ces créatures atteignaient 7 à 9 mètres, leur poids était d’environ 2-3 tonnes. Mayazhevs vivait il y a 80-73 millions d’années. Une végétation plombée à bec large ou dépourvue d’ongle et des algues collectées. Le cou du Mayzepra se compose de nombreuses vertèbres, ce qui implique sa flexibilité. Sur le crâne était une petite crête. Les pattes postérieures étaient solides, en maintenant le poids du corps. Mayazavry pourrait se défendre avec l’aide de leur puissante queue. Les animaux ont pondu des oeufs, les enfants d’environ un demi-mètre de longueur sont apparus à partir d’oeufs. Mayajavrs vivait dans les troupeaux, comme en témoigne le grand nombre de squelettes trouvés à côté de l’autre.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Duplex.

Cette créature peut être appelée un véritable réservoir carnivore. Le prédateur féroce atteignait une longueur de 10 mètres, et son corps était recouvert de plaques qui jouaient le rôle d’armure. Il y a une explication à cela – dunkleostei chassé pour leurs semblables et d’autres prédateurs. Ils n’avaient pas d’os dans le sens habituel, leur rôle était joué par des crêtes osseuses et pointues, comme la tortue. Mais la force de morsure était de 8000 livres par pouce carré, ce qui est comparable à la morsure d’un crocodile. Le crâne du prédateur était équipé d’une musculature puissante, il a permis de resserrer la nourriture à l’intérieur, comme un aspirateur, en une fraction de seconde. L’avantage des dunkleosteans était que les mâchoires étaient puissantes et rapides. Hunter à grande vitesse ouvrit sa bouche mortelle, saisissant la proie avec une grande force. Pratiquement aucun des habitants de l’océan à cette époque n’avait de chance d’échapper. Dunkleostey – le monstre le plus dangereux de l’océan à cette époque. Ces marécages vivaient il y a 415-360 millions d’années.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Kronosaurus.

Ce plosaur est l’un des plus célèbres publics et le plus grand de cette famille. Pendant longtemps, il y avait un débat sur la taille réelle de cet habitant des profondeurs. En conséquence, les scientifiques ont prouvé que le crocusaur atteignait une longueur de 10 mètres. Cependant, seul le crâne atteint 3 mètres. Dans la bouche massive étaient abondamment placés des dents, jusqu’à 11 pouces de longueur. Kronosaur est devenu célèbre comme le “roi des mers anciennes” et même “t-rex de l’océan”. Ce n’est pas par hasard que le nom du prédateur a été donné en l’honneur de Kronos, le roi des Titans grecs. Il y avait un kronosaure dans les mers polaires du sud, ce qui pouvait être assez froid en ces temps. Les restes de l’animal ont d’abord été trouvés en Australie. Les nageoires de l’animal sont quelque peu comme des tortues. Peut-être les crozosaures ramenaient-ils à terre pour pondre leurs œufs. On peut être sûr que personne n’a creusé ses nids, afin de ne pas coller un prédateur formidable. Le cronosaure vivait il y a environ 120-100 millions d’années.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Helicopryon.

La longueur de ces requins a atteint 9-12 mètres. Dans le même temps, leur caractère unique réside dans la possession d’une spirale dentaire sur la mâchoire inférieure. Une telle éducation pourrait atteindre un diamètre de 90 centimètres. La croix entre une scie circulaire et un requin était une véritable horreur de la mer. Les dents de l’animal étaient déchiquetées, ce qui implique son carnivore. Il n’est pas clair si la spirale était située – en face de la bouche, ou plus profonde. Cette dernière option implique un régime différent, plus doux (méduses). La structure du corps est restée inconnue. Mais le fait que l’helico-prion était une créature assez intelligente, sans doute. Le prédateur a pu survivre à l’extinction triasique, probablement en raison de son habitat dans les couches profondes de l’océan.

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Leviathan Melville.

Ce prédateur ancien était quelque chose de moyen entre les épaulards actuels et les spermatozoïdes communs. En 2008, ils ont trouvé les restes d’une baleine qui a chassé d’autres baleines. Ses dents étaient les plus grandes pour manger chez tous les animaux.Bien que les défenses de l’éléphant soient plus grandes, mais elles ne sont pas destinées à cela. Le diamètre des dents était de 12 centimètres et leur longueur était de 36. Le corps des spermatozoïdes anciens était en longueur jusqu’à 17,5 mètres. Il est intéressant de constater que les spermatozoïdes vivaient il y a environ 13 millions d’années, et ont donc participé à l’océan pour la production avec de la mégalodone. La tête de la baleine prédatrice avait 3 mètres de long, il y a des signes qu’elle contenait des organes d’échappée, ainsi que des baleines dentées modernes. Par conséquent, dans les conditions d’eau trouble, le leviathan pourrait naviguer efficacement. L’animal a été nommé dans le quatrième Léviathan, un monstre marin biblique, et aussi en l’honneur d’Herman Melville, l’auteur du roman “Moby Dick” (auquel ont participé des spermatozoïdes géants).

Les plus préhistoriques habitants de la mer

Pente géante.

Au diamètre, ce poisson a atteint 5 mètres, en plus il est toxique. Le bélier est assez fort pour transporter un bateau avec des gens. Dans ce cas, c’est un super-poisson préhistorique, dont les descendants sont encore cachés dans les eaux fraîches et saumâtres du Mékong et dans le nord de l’Australie. Ici, personne n’est surpris par des rayons de deux mètres avec un poids de trois cent. Poissons a déjà plusieurs millions d’années, la structure de leur corps leur a permis de rester en vie. Les poissons géants pourraient survivre même à l’âge de la glace. Pour sa taille et son aspect inhabituel, la pente s’appelait le «diable de la mer». Devant le corps se trouvent de petits yeux, suivis de branchies et d’une bouche dentée. C’est intéressant, mais sur la peau autour de la bouche et du nez, il y a une zone sensible qui permet à la rampe d’attraper les champs électriques et magnétiques d’autres êtres vivants. Cela facilite grandement la recherche de nourriture. Le prédateur d’eau douce a une arme terrible – seulement 2 pointes puissantes et pointues sur la queue. Le plus grand d’entre eux joue le rôle de harpiste, entrant facilement dans la victime et se tenant à l’intérieur par des encoches. La force de l’impact est si grande que même le fond du bateau ne peut pas supporter avant. La longueur de la colonne vertébrale atteint 38 centimètres. Le deuxième pic est plus petit, il est conçu pour injecter du poison. Cette substance est mortelle pour les humains. La stingray se nourrit de poissons, de crustacés et d’invertébrés. Patin féminin vivipare.

Add a Comment