Les langues les plus inhabituelles

La civilisation humaine est impensable sans l’échange d’informations. Initialement, les gens ont appris à le faire de manière orale. Cependant, il s’est rapidement avéré qu’il était tout simplement impossible d’expliquer des concepts complexes en mots et en gestes. Il y avait donc une langue écrite. Au début, ce ne sont que des images sur les murs des grottes, mais de nombreuses langues ont été formées.

Tout au long de l’histoire, les peuples sont partis et sont devenus nouveaux, les circonstances ont changé. En conséquence, certaines langues écrites ont perdu tout sens, devenant mort. En pratique, personne ne les utilise aujourd’hui, seule une trace dans l’histoire reste. Les langues mortelles les plus inhabituelles seront discutées ci-dessous.

Shuadit.

Ce dialecte, scientifiquement appelé juif-provençal, a beaucoup d’autres noms (Chouhadite, Chouhadit, Chouadite ou Chouadit). Les historiens ont du mal à dire quand exactement le Shuadite est apparu. Pendant longtemps, en France, la liberté religieuse était un grand doute. Cela a obligé certains croyants à discriminer et à se rallier, en formant des petites colonies distinctes. C’est exactement ce qui est arrivé aux Juifs expulsés du sud de la France en 1498. Seulement dans le comté de Comte-Vaessen, qui était sous le contrôle du pape, les juifs pouvaient vivre légalement. Un groupe distinct a utilisé sa propre langue – le Shuadite. Il est construit sur la base de l’hébreu et de l’araméen, et non du provençal, comme il se peut. Après la Révolution française, les juifs ont été autorisés à vivre légalement dans tout le pays, en leur donnant tous les droits. En conséquence, les communautés ont rapidement démantelé, et les transporteurs Shuadite sont simplement partis. En conséquence, la langue a commencé à mourir rapidement. Le dernier transporteur connu du Shuadite est mort en 1977.

Azeri.

Sur la base du nom, il est déjà clair que cette langue a trait à l’Asie. L’Azerbaïdjanais était répandu sur le territoire de l’Azerbaïdjan moderne. Il était une fois que l’ancien peuple local parlait dans cette langue, mais à partir du 11ème siècle, le nombre de transporteurs a commencé à décliner. Les scientifiques suggèrent que l’Azeri n’était même pas une seule langue, mais tout un groupe de dialectes des peuples vivant ici. La nouvelle langue turque-azerbaïdjanaise a commencé à gagner du terrain, mais jusqu’à ce que Tabriz soit devenu le pouvoir de la Perse, Azeris l’a largement utilisé. Lorsque la région a commencé à obéir aux Perses, l’administration a déménagé à Téhéran, ce qui a entraîné la perte de sa langue dominante. Certains scientifiques suggèrent encore que la variété moderne d’Azeri puisse être trouvée dans certains villages du sud de l’Azerbaïdjan. Bien que la théorie officielle de la langue soit éteinte au XVIIe siècle.

La Fraternité du Frison.

Pendant de nombreux siècles, la langue frisonais a rivalisé avec la prévalence avec le germanique. En conséquence, cette lutte a été perdue, l’adverbe des Frisons a progressivement disparu de l’usage officiel. Et cette langue est née au 1100. Un coup fort pour lui était le changement dans les limites de l’église. En conséquence, les catholiques germanophones ont eu l’occasion de créer une famille avec des protestants parlant frison. Cela a permis à la langue allemande de progresser rapidement et de se propager. Il a donc pu prendre rapidement la place de l’ancienne langue frisonne, ce qui le rend presque mort. Aujourd’hui, les locuteurs de cette langue ne sont que quelques milliers, ils vivent dans la ville allemande de Zaterland, en Basse-Saxe. Dans le même temps, le statut officiel de la langue n’est pas, il est simplement utilisé dans la maison par quelques adhérents.

Sign Language de Martas-Vinyard Island.

Le nom de cette île est littéralement traduit par «vignoble de Martha». Presque deux siècles, presque toutes les personnes qui l’habitaient souffraient de surdité. La cause de ce phénomène était l’inceste – sur l’île, les mariages entre parents proches sont devenus monnaie courante. Pour s’adapter à des conditions de vie aussi difficiles, les gens ont trouvé leur propre langue Wynyard, qui était basée sur des gestes. À la fin du XIXe siècle, un système réussi a émergé même au-delà de l’île elle-même, commençant à empiéter sur la langue des signes américaine. Il y a environ une centaine d’années, la surdité parmi les insulaires a commencé à se produire de moins en moins souvent.De toute évidence, les résidents ont constaté que les mariages de sang sont nocifs. Et peut-être sur l’île, il y avait plus de résidents du continent, qui ont dilué le pool de gènes gâtés. Avec la diminution du nombre de personnes sourdes et la langue des signes est devenue moins pertinente. En 1980, seul un petit groupe de personnes l’utilisait.

Nouvelle langue de Bernard Shaw.

Le célèbre dramaturge anglais Bernard Shaw est tombé dans l’histoire non seulement comme écrivain, mais aussi comme un ardent partisan de l’évolution de l’écriture anglaise. L’écrivain a fait tout son possible pour présenter l’alphabet phonétique créé par lui-même à partir de quarante lettres. Même après sa mort, Shaw a lutté pour les changements de langue – dans la volonté mentionné le montant de 10 000 livres pour quelqu’un qui peut introduire un nouveau système en usage et le rendre populaire. L’un des fans de la créativité Bernard Shaw a même décidé de publier un livre écrit sur la base d’un nouvel alphabet. Ce travail a même été publié, mais il n’a pas réussi. Ceux qui lisent Bernard Shaw sont habitués à sa langue, ayant peur d’acheter la publication dans un dialecte incompréhensible. De plus, avant de lire, la langue devait toujours être comprise et maîtrisée. En conséquence, le seul livre n’a pas pu changer la langue anglaise. Cependant, pour des raisons d’honnêteté, il convient de noter que l’alphabet inventé par Bernard Shaw dans plusieurs écoles était encore utilisé sous la forme d’une expérience. Cependant, ce programme a été jugé infructueux. Seuls quelques enseignants ont noté que le nouveau système avait des moments positifs, tandis que d’autres pensaient qu’une telle innovation ne confondrait que les étudiants.

Solresol.

Cette langue est apparue en France au 19ème siècle. Sa singularité réside dans le fait qu’elle est musicale. Le système a pu transmettre des informations non seulement avec l’aide de la parole orale et de l’écriture, mais aussi avec l’aide de gestes, de peinture, de chant et même de drapeaux. Une nouvelle langue était destinée aux enfants français sourds. Cependant, dans la pratique, la langue s’est révélée être en demande depuis moins de cent ans. À la fin du XIX siècle, un outil linguistique inhabituel s’est révélé inefficace et les enfants ont commencé à apprendre à utiliser la langue des signes conventionnelle. Après que Solresol n’avait plus besoin d’être sourd, il a progressivement disparu de la vie quotidienne.

Anglais Benjamin Franklin.

Au 18ème siècle, les relations entre les colonies anglaises en Amérique du Nord et la métropole sont devenues très compliquées. Les colons voulaient la liberté et l’indépendance. Dans ce cas, cela concernait même l’alphabet. Se sentir complètement indépendant du célèbre homme d’Etat britannique Benjamin Franklin a décidé de créer un nouvel alphabet. Il a pensé à retirer des lettres traditionnelles telles que c, j, q, w, x et y. Ils semblaient superflus à Franklin. Au lieu de cela, ils étaient censés placer des combinaisons de deux voyelles, par exemple, ch, qui transmet le son “h”. La nouvelle idée a été reçue avec curiosité, et plusieurs écoles ont même essayé d’introduire un nouveau système. Évaluer les résultats empêchés les émeutes dans la Révolution du pays. Le pays ne s’est pas rendu à la réforme dans la langue. Au fil du temps, le nouvel alphabet Franklin a été perdu et le projet a été abandonné. L’humanité a appris son existence en général seulement un siècle plus tard.

l’orthographe simplifiée de Carnegie.

Réformer la langue maternelle dans le but de l’améliorer inquiète de nombreux esprits. En 1906, un grand industriel américain-écossais Andrew Carnegie a décidé d’introduire un système simplifié d’orthographe de l’anglais. Le soutien à lui dans cette expression a exprimé le président Theodore Roosevelt. Comme d’autres réformateurs, Carnegie pensait que la langue anglaise était assez lourde et qu’il fallait la simplifier. Par exemple, il était censé changer de mots. Ainsi, “embrassé” et “bureau” devaient se transformer en “kist” laconique et “buro”. La réforme a également affecté les mots avec une combinaison de deux voyelles. Par exemple, “vérifier” aurait dû être remplacé par un “contrôle” beaucoup plus simple. L’idée se déplaçait si agressivement qu’il était accepté même dans certaines écoles. Mais au fil du temps, la nouvelle orthographe a causé beaucoup de plaintes.Il est même allé à la Cour suprême, qui a finalement décidé que les plans de Carnegie pour les changements de langue ne se réaliseraient pas. Depuis 1920, le système n’est pas officiellement utilisé. Cependant, on peut trouver des échos dans l’anglais courant aujourd’hui. Par exemple, on note le décrochage de la lettre «u», à l’exception des mots «couleur» et «salon».

Deseret.

Après l’expulsion des Mormons, ils sont également représentants de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, de l’Ohio, de l’Illinois et de New York, ces croyants sont allés en Utah. Après que les nouveaux territoires ont été habités, les croyants ont décidé de créer une ordonnance entière avec leurs propres lois. Naturellement, il fallait un nouveau système d’écriture. Un tel système a été créé, il s’appelait Deseret. Les nouvelles lettres sont devenues un substitut à l’alphabet latin familier. On a supposé que, avec l’aide de cette langue, il serait possible de définir toute autre langue avec les mêmes symboles. La nouveauté a été rapidement introduite – Deseret a commencé à étudier dans les écoles, des livres ont été publiés sur elle. Même dans les documents officiels et les pièces de monnaie étaient de nouveaux symboles. C’est bon ou mauvais, mais le système s’est soudainement effondré pour une raison très banale: le manque d’argent. Il s’est avéré que fournir à chaque Mormon de nouveaux livres sur Deseret nécessiterait tous les moyens disponibles pour la communauté. La reproduction de la littérature nécessiterait plus d’un million de dollars. La direction de l’Église a décidé de ne pas risquer une nouvelle langue, l’abandonner en faveur de l’anglais traditionnel.

Tamboran.

Cette langue a été utilisée depuis plus de mille ans parmi les habitants du sud de l’Indonésie. Le langage a perdu ses fonctions littéralement du jour au lendemain. En 1815, l’éruption du volcan Tambor, elle est devenue la plus grande de l’histoire de l’humanité. L’élément rage a détruit presque toute la population locale. Seulement plus de 92 000 personnes sont mortes. Ensemble avec eux, la langue de Tamboran entra dans l’oubli. Même les Européens ont souffert de l’éruption, qui a dû survivre aux conséquences de l’hiver volcanique. L’année 1816 en Europe a passé pratiquement sans été, l’échec des récoltes a entraîné la famine. Les prix des grains ont grimpé 10 fois. Et la langue est devenue morte non pas progressivement, mais littéralement tout de suite, en raison du cataclysme naturel.

Add a Comment