Familles de Belgique

La famille belge peut être entièrement décrite comme la plus forte de toutes les familles au monde. Laissez même des rencontres avec des proches être formel et ne gérera que des bisous amicaux. Cependant, le fait même que ces personnes, parfois même dans différents pays et sur différents continents, ne perdent jamais de contact, est d’une grande importance.

Le plus souvent, bien sûr, des parents en Belgique vivent toujours à proximité, et lorsque toute la famille se rassemble, la maison est remplie de voix d’enfants, de rires joyeux, les réunions bruyantes sont chaudes.

Ce qui est surprenant, même les adolescents et les jeunes sont heureux de visiter tous leurs oncles, tantes, grand-mères et grands-pères. Lors de ces réunions, il y a toujours beaucoup de nourriture savoureuse, qu’ils essaient de nourrir de jeunes enfants et de jeunes enfants.

Dans une maison en Belgique, seuls les parents et les enfants vivent toujours, les jeunes mariés tentent de s’installer séparément du contrôle vigilant de leurs parents, ils acquièrent leurs enfants.

Les parents des jeunes mariés qui vivent côte à côte sont les bienvenus, car ils peuvent prendre leurs petits-enfants de la maternelle ou les rencontrer à l’école lorsque les jeunes veulent passer du temps seul ou se détendre à tourner sans cesse sous leurs pieds à la progéniture.

Les Belges sont très friands de voyager, ils sont prêts avec leur famille à parcourir le monde, même s’ils se sont fixés de tels objectifs. En dépit du fait que les Belges au cœur de leur situation économique, ils ne passent qu’une seule vacances, qui se déroule ensemble avec toute la famille de plus de 2 000 dollars, et ce n’est qu’à un moment donné. Combien d’année les familles belges peuvent-elles faire de tels voyages? En vacances, les Belges ne sont pas habitués à sauver.

L’occupation aimée des Belges, qui se rassemblent avec leurs grandes familles, est le plaisir de parler de tout. Ils peuvent passer des heures et des heures à discuter de tout, partager toutes les nouvelles et les ragots, mais ne jamais discuter d’une situation financière déplorable.

Les Belges accueillent toujours les invités dans leur maison, et se rencontrent également dans divers cafés, restaurants ou clubs, où vous pouvez boire une excellente bière et encore parler des problèmes urgents.

Les Belges sont très capricieux, mais leur nature explosive ne se manifeste pas toujours immédiatement. Parfois, un couple marié, qui a vécu en mariage depuis de nombreuses années, commence à se connaître dans la vie réelle. Il semblerait qu’une personne complètement calme et équilibrée change en quelques jours et ne soit tout simplement pas reconnaissable, et alors des tempêtes réelles d’émotions et de passions ont lieu dans la famille.

La rencontre la plus préférée de tous les nombreux parents en Belgique est un mariage. C’est exactement le moment où tout le monde peut se vanter de ses réalisations, de son nouveau lieu de résidence, de ses vêtements et de ses nombreuses choses à écouter et à raconter toutes les nouvelles intéressantes.

Après un échange de courtoisie et de salutations, tous les invités s’asseoir à la table et commencer à manger de la nourriture abondante, d’où les tables se brisent toujours. Les mariages sont toujours très amusants, avec des chansons et des danses.

Cependant, il existe une caractéristique très intéressante, c’est-à-dire qu’aucun enfant n’est jamais présent lors d’un mariage. En raison de ce qui se passe, ce n’est pas clair. Peut-être en raison du fait que les enfants portent avec les turbulences et se mettent sous leurs pieds; peut-être, parce que ce n’est pas une fête des enfants, et si vous y pensez, c’est vraiment. Cependant, il n’en demeure pas moins que les enfants ne sont pas autorisés à faire des mariages en Belgique.

À l’heure actuelle, toutes les félicitations pour les vacances et les anniversaires sont envoyées par courrier électronique ou par téléphone. Cependant, les Belges ont également réussi, car ils utilisent encore les services de cartes postales.

Les cartes postales sont envoyées à chaque parent, même s’il est très proche. À ce jour, il est difficile de trouver au moins un autre pays de ce pays où, en vacances, un grand nombre de cartes postales sont vendues, comme en Belgique.

Normalement, les Belges se marient à un âge plus conscient dans 25 à 30 ans, lorsque tout le monde détermine déjà leurs objectifs de vie et réalise la gravité des relations familiales.

Tout d’abord, la jeune famille s’efforce de créer son propre nid: confortable et chaleureux, où ils se sentiront confiants et sécurisés comme derrière un mur de pierre au sens littéral du mot. Ce n’est qu’après cela qu’ils pensent à reconstituer la famille.

En raison du fait que l’aménagement de leur logement nécessite des dépenses considérables, habituellement les deux conjoints travaillent dans la famille, car il est nécessaire de payer des prêts et des hypothèques pour le logement, ainsi que des assurances.

Même après la naissance d’un enfant, la mère va travailler très bientôt et reçoit un salaire complet avant la grossesse. C’est évidemment très pratique, s’il n’y a pas de problèmes avec les grands-parents qui acceptent d’allaiter leurs petits-enfants.

Autrement, l’enfant doit engager une nounou. Dans des situations particulièrement difficiles, les parents sont toujours prêts à aider leurs jeunes mariés, mais malgré la force et la cohésion des relations familiales, les parents en Belgique ne donnent toujours d’argent qu’en crédit. De là, il s’ensuit que, après tout, les parents laissent aller leurs enfants à une nage gratuite dans l’étendue orageuse d’une vie familiale indépendante.

Dans une famille belge, tous les devoirs sont répartis entre le mari et la femme, de même, et il n’y a jamais de conflit sur qui expulser les ordures ou laver les vêtements et laver la vaisselle. L’époux avec le plaisir peut se tenir dans la cuisine si le conjoint est en retard au travail.

En outre, chaque famille choisit pour elle-même une forme de comptabilité pour les dépenses, qui est la plus proche d’elles. Peut-être, pour ouvrir un compte commun pour lequel un mari et une femme transmettra chaque mois un certain montant d’argent ou choisira un compte séparé de fonds, mais dans ce cas, toutes les dépenses sont réparties entre les conjoints, c’est-à-dire que l’un des conjoints est responsable d’une dépense, l’autre – pour les autres.

Les Belges s’occupent de l’avenir de leurs enfants et, pour l’instant, l’enfant s’habitue au monde, les parents prévoient déjà l’établissement d’enseignement qu’il étudiera et qui recevra une spécialité.

Add a Comment